top of page

đŸ€– L'Impact de l'IA sur la kinĂ©sithĂ©rapie : Le futur est lĂ .

Dans le panorama actuel de la kinĂ©sithĂ©rapie, l'intelligence artificielle (IA) Ă©merge comme un catalyseur essentiel. Cet article explore l'influence de l'IA dans le domaine de la kinĂ©sithĂ©rapie en commençant d’abord par dĂ©finir ce qu’est cette technologie avant de plonger dans deux exemples concrets d'utilisation.

Qu’est-ce que l’IA ?L'intelligence artificielle (IA) dĂ©signe un domaine de l'informatique qui vise Ă  dĂ©velopper des systĂšmes capables d'effectuer des tĂąches intellectuelles normalement associĂ©es Ă  l'intelligence humaine. Ces tĂąches comprennent la rĂ©solution de problĂšmes, l'apprentissage, la reconnaissance de formes, la comprĂ©hension du langage naturel, la planification, et d'autres capacitĂ©s cognitives. L'IA peut ĂȘtre mise en Ɠuvre Ă  travers des algorithmes complexes et des modĂšles informatiques, permettant aux systĂšmes informatiques de prendre des dĂ©cisions, de s'adapter Ă  des situations changeantes, et d'accomplir des tĂąches variĂ©es sans intervention humaine directe. 

Utilise-t-on dĂ©jĂ  l’IA en kinĂ© ? L’IA, si elle est prĂ©sente dans les cabinets des praticiens, est le plus souvent trĂšs discrĂšte. En effet, son utilisation la plus frĂ©quente s’inscrit dans l’analyse des donnĂ©es qui sont faites par des machines Ă  but d’analyse et/ou de mesure (type vidĂ©o) puis qui sont ensuite adaptĂ©es au patient. Dans ce contexte, le praticien reste toujours le dĂ©cisionnaire final et contrĂŽle toujours de ce qu’il fait de cette analyse. NĂ©anmoins, l'intĂ©gration de l'intelligence artificielle (IA) dans le domaine de la kinĂ©sithĂ©rapie commence Ă  faire son chemin, particuliĂšrement dans la conception des programmes d’exercices. C’est ce sur quoi la sociĂ©tĂ© SwordHealth, d’origine Portugaise situĂ©e maintenant Ă  New York, travaille, Ă  travers notamment le dĂ©veloppement d’une solution d’accompagnement des patients Ă  la maison. En utilisant l'IA, SwordHealth repense la personnalisation des programmes de rĂ©habilitation en analysant de maniĂšre approfondie des vidĂ©os et des donnĂ©es. Cette approche permet la crĂ©ation de programmes sur mesure, adaptĂ©s aux besoins spĂ©cifiques de chaque patient, contribuant ainsi Ă  une approche plus individualisĂ©e de la kinĂ©sithĂ©rapie.  Et en France, cela existe-t-il dĂ©jĂ  ou a-t-on dĂ©jĂ  des entreprises qui proposent de l’IA? Oui certaines sociĂ©tĂ©s ont dĂ©jĂ  intĂ©grĂ© l’IA dans leur produit Ă  destination des kinĂ©s, c’est le cas notamment de Blueback qui l’intĂšgre dans le dĂ©veloppement et l’utilisation de sa nouvelle technologie, la Deep EMG, pour une analyse approfondie du muscle du transverse. En effet, l’IA est particuliĂšrement intĂ©ressante lorsqu’il s’agit de dĂ©terminer ou de dĂ©tecter des pattern ou schĂ©mas mathĂ©matiques dans un nombre important de donnĂ©es. Votre petite boite noire est pleine de ressources !

Et des Physio-Robot ? Des compagnons de rĂ©habilitation intelligents.Un aspect moins frĂ©quemment explorĂ© de l'IA en kinĂ©sithĂ©rapie rĂ©side dans l'utilisation de robots (mais qui fait pour le coup trĂšs futuriste). Un exemple concret et novateur est le robot de massage dĂ©veloppĂ© par Mayo Clinic. Le domaine de la robotique, liĂ© Ă  l'IA, trouve une application particuliĂšre dans le domaine des massages. Mayo Clinic a dĂ©veloppĂ© un robot de massage, comme illustrĂ© dans cette vidĂ©o. Il analyse les tissus du patient afin de dĂ©terminer la zone oĂč il se trouve et la force avec laquelle il va Ă©tablir le massage, parmi une base de donnĂ©es de mouvement enregistrĂ© et adaptĂ© selon la pathologie. Comme l’article des Ă©chos de mai dernier le montre  (Source) , cette idĂ©e d’association entre la robotique et l’intelligence artificielle a trouvĂ© dans la physiothĂ©rapie un terrain d’expĂ©rimentation intĂ©ressant avec un robot massage et un robot de relaxation.

L’IA, pas seulement une tendance.L'introduction de l'IA dans la kinĂ©sithĂ©rapie n'est pas simplement une tendance, mais une Ă©volution significative qui repousse les limites des soins personnalisĂ©s. L'impact de l'IA sur la kinĂ©sithĂ©rapie se manifeste Ă  travers des applications courantes et moins courantes, toutes contribuant Ă  une approche plus personnalisĂ©e, efficace et innovante des soins de rĂ©habilitation. Ces avancĂ©es tĂ©moignent du potentiel continu de l'IA pour transformer fondamentalement la maniĂšre dont nous abordons la rĂ©cupĂ©ration physique.

Alors on IA ou on IA pas? L'intĂ©gration de l'Intelligence Artificielle (IA) en physiothĂ©rapie offre des avantages significatifs tout en prĂ©sentant des dĂ©fis potentiels. L'IA permet une personnalisation extrĂȘme des programmes de rĂ©habilitation en identifiant prĂ©cisĂ©ment les besoins spĂ©cifiques des patients. Cette personnalisation favorise des sĂ©ances de kinĂ©sithĂ©rapie plus efficaces et ciblĂ©es. De plus, la surveillance en temps rĂ©el fournie par l'IA contribue Ă  la prĂ©vention des blessures, renforçant la sĂ©curitĂ© pendant les interventions thĂ©rapeutiques. Cependant, des dĂ©fis subsistent, notamment l'obtention de donnĂ©es de qualitĂ© et le coĂ»t Ă©levĂ© de dĂ©veloppement. Ces obstacles pourraient restreindre l'adoption gĂ©nĂ©ralisĂ©e de l'IA en kinĂ©sithĂ©rapie, surtout dans les pays en dĂ©veloppement oĂč les ressources financiĂšres sont limitĂ©es. En conclusion, l'IA n’est pas aujourd’hui dans le quotidien “direct” des praticiens, ils l’utilisent Ă  travers les donnĂ©es d’analyse qui sont gĂ©nĂ©rĂ©es comme expliquĂ© plus haut. Cela peut rassurer notamment dans le cadre d’un mĂ©tier autour de l’humain oĂč le contact est essentiel et surtout, fait partie du soin.  NĂ©anmoins, il est intĂ©ressant de voir comment cette transition peut s’opĂ©rer et pourrait transformer la kinĂ©sithĂ©rapie, offrant des solutions individualisĂ©es et novatrices. L'intersection entre l'IA, la robotique et la kinĂ©sithĂ©rapie promet un avenir oĂč les soins pourraient ĂȘtre plus efficaces, personnalisĂ©s et accessibles.

0 views0 comments

Recent Posts

See All

L'incontinence Urinaire Masculine

Ce sujet reste un taboo. Il l'est dĂ©jĂ  lorsque l'on parle des femmes, mais l'est peut-ĂȘtre encore plus lorsque l'on parle des hommes. Comme chez la femme, on retrouve chez l'homme plusieurs typologies

Comments


bottom of page